Exposition – Artémis et ses nymphes- Musée Rodin

Le Musée Rodin propose en liaison avec l’exposition La saisie du modèle. Rodin 300 dessins 1890-1917 qui se déroulera au musée Rodin du 18 novembre 2011 au 1er avril 2012, une sélection d’une trentaine de dessins de Paul-Armand Gette sera présentée au premier étage de l’hôtel Biron.

Depuis 1970, Paul-Armand Gette construit une oeuvre singulière, nourrie d’une obsession constante pour deux thèmes, celui du paysage et de l’idée de nature, et celui de l’étude du modèle. Leur articulation se fait autour du corps féminin et de ses possibles métamorphoses, trouvant son incarnation parfaite dans la figure de la nymphe, cette femme-nature que l’artiste emprunte très librement à la mythologie grecque et romaine. Paul-Armand Gette a ainsi bâti au fil des années un univers hédoniste et païen peuplé de déesses, en particulier de sa favorite, Artémis, déesse grecque de la chasse. Coureuse des bois, sauvageonne insoumise et fière, Artémis est à la fois la compagne des animaux sauvages et la chasseresse, et vit entourée de ses nymphes.

« Enfin Nymphe ou déesse d’un rang supérieur, les deux me conviennent très bien et me procurent des sujets d’une grande variété, qu’ils soient d’ordre plastique ou du côté de la réflexion, d’autant que je suis amoureux de tous les sens que peut prendre le mot nymphe. Des divinités qui hantent les lieux les plus plaisants aux petites lèvres du sexe féminin en passant par l’état intermédiaire entre la larve et l’imago, puis la belle fleur habitante des eaux dormantes chère (…) à Claude Monet, je vais pouvoir les associer, et même glisser de l’une à l’autre, en somme pratiquer l’art du débordement ».

C’est à pratiquer cet art du débordement que le musée convie Paul-Armand Gette avec une sélection d’une trentaine de ses dessins qui, en nous dévoilant Artémis et ses nymphes, parfois avec pudeur, parfois avec une franche indécence, nous placent au coeur de l’intime, et de cette liberté du modèle poursuivie par l’artiste depuis toujours.

Plus d’information sur la page de l’exposition Artémis et ses nymphes

 

Projet: étude et conséquences de la mécanique des fluides, 2009, Paul-Armand Gette
Culottes de Diane, 2001, Paul-Armand Gette

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s